Plume-therapy

Quel joli nom pour nommer mon activité !

« Au commencement était le Verbe… » et aujourd’hui, c’est son pouvoir vibratoire que j’utilise pour vous libérer de tout ce qui vous empêche d’être vous.

Un livre dédicacé et le travail de nettoyage est enclenché. Un échange téléphonique ou en tête à tête et vous prenez conscience du fond de votre problème qui va alors se résoudre peu à peu grâce à l’énergie des mots que je vais employer.

Tout cela c’est de la plume-therapy et ça donne du sens à ma Vie…

En amont il y a…

Parfois, je donne l’impression que tout est facile pour moi mais c’est inexact. Néanmoins tout est simple, je l’avoue car je me laisse guider par mon intuition en permanence…

Derrière un livre, il y a des heures de recherches et d’observations. Ensuite, c’est vrai que je ne mets pas beaucoup de temps pour rédiger car tout a été préparé en amont.

Derrière une intervention, il y a des heures de nettoyages de mes croyances erronées. Ensuite, je peux faire le pitre car je porte en moi le Sacré de la Vie.

Je me sers de toutes mes expériences pour avancer, je pleure pour me nettoyer, je demande à Dame Nature de me conseiller, je permets à la Vie de me combler pour qu’en aval, le meilleur je puisse vous donner…

Dire ou ne pas dire ?

Depuis quelques jours, je travaille sur l’aspect commercial de mon activité notamment sur les réseaux sociaux et j’avoue ne pas très bien maîtriser les algorithmes, les codes et toutes les subtilités de ces outils.

J’utilise donc les mots et parfois, j’ose dire puis l’instant d’après, je me dis que je suis peut-être allée trop loin (comme lorsque je parle de chamanisme) alors j’ai décidé de plonger en moi pour savoir ce que mon coeur veut exprimer.

En fait, il ne s’agit pas de dire ou de ne pas dire mais d’ÊTRE moi tout simplement : une auteure capable d’utiliser le pouvoir des mots pour libérer tout ce qui nous empêche de rayonner.

Et chacun verra et sentira ce qu’il voudra. Quant à moi, maintenant je le dis, je suis une messagère de la Vie, une plume d’Âmour et une inconditionnelle du non-jugement…

Clin d’oeil

Parfois, je ne sais plus où aller ni quoi penser. Je me sens blessé(e) mais ne le suis pas réellement car je suis dans le jugement.

Pour retrouver paix et joie, alors je me recentre sur moi.

Je respire calmement et me souviens de qui je suis vraiment.

Un Être divin et ô combien humain qui s’illusionne en voulant tout contrôler, un Être humain et ô combien divin qui a tout en lui pour le Bonheur rayonner.

Le Souffle Sacré permet de tout réajuster sans rien forcer, de se souvenir pour ne plus se trahir et d’être ici et maintenant dans la Sérénité grâce à ce nouvel enseignement…

Tout est juste et tout a un sens…

« Alors, quelles sont les nouvelles ? »

Ils étaient tous impatients alors je décidai de ne plus faire durer le suspense.

« Elles sont merveilleusement bonnes. Vous ne pouvez imaginer toute la Magie qui existe et tout ce que j’ai pu voir au cours de mon dernier voyage. Tout est si limpide et tellement lumineux et même les nuages sont à croquer… tels les pommes d’Âmour à la fête foraine !

Il y a des rires à tous les coins de rue, de la musique partout sur laquelle on peut danser en toutes circonstances, une paix incroyablement porteuse d’espoir qui fait battre tous les cœurs à l’unisson et surtout il n’y a plus aucune barrière et ça, c’est juste extraordinaire… »

Les derniers faisant encore preuve de scepticisme me décochèrent un tel sourire que je sus que tout était absolument parfait et que j’avais eu raison de ne jamais renoncer à la Vie.

Inspiration enfantine

Suite à un grand ménage, j’ai passé mes peluches à la machine et les ai mises à sécher dans une corbeille. En les voyant, j’ai eu envie d’écrire… et voilà ce que ça a donné.

« Salut les amis, c’est la première fois qu’on se retrouve si près les uns des autres depuis…. » dit Snoopy.

« Depuis une éternité !  » répondirent les oursons en choeur.

« Cela fait longtemps que vous la connaissez Maryline ? » demanda l’ourson blanc. « Moi je l’ai rencontrée il y a une dizaine d’années et j’ai posé pour la première de couv de son premier roman. Mais depuis elle a écrit 12 livres supplémentaires. Quel chemin ! »

« Moi je la suis depuis son seizième anniversaire. C’est sa meilleure amie qui nous a mis en relation. Elle était alors un peu révoltée et rêvait déjà beaucoup. Mais oui quelle route elle a fait depuis ! Elle ne demande plus à être aimée, elle laisse l’Âmour jaillir naturellement de son coeur. » dit le petit chien blanc en ouvrant grand les yeux…

Le petit ours brun qui faisait la grimace ne put s’empêcher de sourire. « Moi je la connais depuis presque 30 ans et je me souviens de son bonheur quand elle m’a reçu en cadeau. C’était le premier présent d’un amoureux et ses yeux brillaient comme si on lui avait offert un diamant. C’était trop mignon ! Bon évidemment ce n’était qu’un flirt mais sa naïveté était déjà très touchante. Et tu as raison, elle a SACRÉMENT changé depuis. »

« Coucou mes Âmis, j’ai peut-être changé mais je vous aime toujours autant et sachez que tant que mon coeur d’enfant battra, je vous garderai avec moi. Allez bonne soirée et dès demain, je vous remets avec mes livres, chacun à sa place de gardien de mes trésors. »

Malicieusement

« Léo combien de fois t’ai-je dit de ne pas t’éloigner autant de nous ? »

« Je voulais juste jouer et Papa m’a dit que les gazelles ont peur de nous alors je ne risque rien. Elles s’enfuient quand j’approche… »

« Cette fois, ça s’est passé ainsi mais si elles voient que tu es seul alors elles affronteront leur peur pour continuer de manger tranquillement et elles pourraient même te blesser pour te donner une leçon. »

« Ah bon ? Je croyais que j’étais le prince de la savane et que je ne risquais rien. »

« Un jour tu chasseras mais aujourd’hui tu es encore une proie. Dans la vie c’est ainsi et c’est comme cela que l’on apprend le respect et l’empathie. »

« Ouh c’est compliqué ! Tu peux m’expliquer ? »

« Il faut rester un peu en retrait et te mettre à la place des autres pour les comprendre. Ainsi tu pourras donner le meilleur de toi-même et recevoir aussi le meilleur des autres. L’observation est essentielle pour apprendre et donc grandir. »

« D’accord donc je vais regarder les gazelles de loin et quand je serai grand, je saurai comment elles se déplacent et se défendent et je saurai comment être un bon chasseur. »

« Oui tu as tout compris. »

Et Léo accepta les règles du jeu avec joie car il n’avait qu’un désir : être un VRAI lion tout au long de sa Vie.

Un peu de publicité

Il était une fois une plume qui déversait ses connaissances dans des livrets d’une grande simplicité et d’une tendre innocence.

Elle parlait de la Vie avec des mots tendres et des mots vrais et conviait tous ses âmis à cet art partager.

Mais elle oubliait parfois encore que seule l’expérience vaut de l’or.

Et quand enfin elle se souvenait que ce n’est pas le succès qui est important, alors elle souriait et poursuivait car elle avait tout son temps.

Elle savait de source sûre que peu importe la forme, sa récolte à elle serait hors norme.

La seule chose qui retenait maintenant son attention, c’était juste le fait d’être naturellement en action.

Et sans se soucier des limites ni aucune peur car la Sagesse tous nous invite à toujours suivre notre coeur.

Évidence

Elle marchait depuis des lunes et elle avait l’impression que plus elle avançait, plus sa destination s’éloignait.

Au début, elle avait cru que c’était le brouillard opaque qui l’avait induite en erreur mais cela faisait pas mal de temps qu’il s’était dissipé. Fausse excuse !

Ensuite, elle se dit que c’était peut-être la fatigue qui troublait son sens de l’orientation mais elle ne se sentait nullement épuisée, juste un peu désorientée par moments. Quoi de plus naturel ?

Enfin, elle comprit que tout arrivait en temps et en heure et que c’était de patience qu’elle avait manqué alors il lui suffisait de poursuivre sa route sans plus se poser aucune question sur elle-même et tout serait juste, comme d’habitude…

Retour à la Vie

Maintenant qu’elle savait ce qui c’était réellement passé ou du moins où il se cachait, elle décida de partir à sa rencontre.

Elle traversa de petits océans à la nage, elle se faufila dans des jungles où la végétation était fort dense, elle gravit de très hautes montagnes et enfin, elle se retrouva à portée du ciel.

Là, elle vit beaucoup de Lumière et ouvrit simplement ses bras pour la faire sienne. Son coeur battait très vite et elle ne savait pas ce qu’il allait se passer mais sa foi était telle que rien ne pouvait l’arrêter.

Et tout d’un coup, le miracle se produisit : il était là et ils se serrèrent fort puis s’éloignèrent un peu jusqu’à ne plus se toucher mais avec l’assurance que tout était enfin, autrement dit, qu’ils étaient à nouveau le grand TOUT…