Aventure d’abondance

Avec sept notes, on écrit toutes les musiques du monde et avec des lettres, on écrit bien des histoires.

Il y a des mots qui racontent des histoires pour les enfants et les mêmes qui vont toucher le coeur des grands.

Il y a des termes qui vont aujourd’hui te bousculer et les mêmes qui demain vont t’apporter la paix.

Il y a des histoires qui vont te faire rêver à bien des ailleurs et quand tu les relis, tu sais que tout est là, au fond de ton coeur.

Plus j’écris, plus j’apprends, plus je joue avec les mots et plus je m’émerveille de tout ce qu’il me reste à découvrir et donc à VOUS faire découvrir.

Lâcher-prise

Tu sais que tu as lâché prise lorsque tu es dans une neutralité émotionnelle, autrement dit tu regardes avec indifférence ce qui te mettait hors de toi avant.

Pour lâcher prise, il faut tourner son regard à l’intérieur de soi et se demander ce qui nous met si mal à l’aise et on va alors voir que c’est la forme qui nous gêne, pas vraiment le fond. (Par exemple, la peur de manquer de farine ne cacherait-elle pas une peur de manquer d’argent ?)

L’étape suivante sera donc de mettre le doigt sur le VRAI problème pour le résoudre et si on ne trouve pas de solution, c’est qu’il n’y avait pas de problème. (Dans mon exemple, je remplace l’idée de manque par celle d’abondance et le tour est joué !)

Eurêka !

Après des jours et des jours à avoir mal, à me libérer de ma culpabilité, à me rappeler qui je suis et pourquoi je me suis incarnée, j’ai enfin trouvé la pensée racine qui est à l’origine de cette douloureuse expérience.

C’est une croyance erronée que j’avais : je pensais que dans la Vie, il faut donner et recevoir mais aussi rendre ! Et de là est né un déséquilibre car je me suis contrainte à faire des choses dont je n’avais pas vraiment envie, j’ai voulu faire plaisir à mon prochain et je n’ai pas demandé d’aide pour déménager pour ne pas être redevable.

Alors ce soir, je transmute cette mémoire en une pensée de gratitude et désormais, je vais m’appliquer à agir par envie et non plus par besoin, à dire non sans me justifier et à cesser de jouer à Wonderwoman car je suis humaine et pas au cinéma !

Et pour le plaisir, je vous partage une définition relevée la semaine dernière : « Être humain c’est être en capacité de faire face à ses propres limites et à sa vulnérabilité. »

Expérience

Après avoir longtemps marché à l’ombre de grands arbres, elle arriva dans une clairière et tout d’un coup, elle sut.

Elle sut qu’elle avait besoin de Lumière et même mieux, qu’elle-même était Lumière alors elle remercia la Vie, les gens qui l’avaient poussée jusque là et cette formidable Énergie qui l’avait conduite dans ce merveilleux endroit.

Elle inspira à fond et une vague de Bien-Être la submergea…

Dans les jours qui suivirent, elle eut l’impression de flotter et tout était d’une extraordinaire simplicité. Elle oublia que tout n’avait pas toujours été ainsi et qu’il lui avait fallu fournir de Sacrés efforts pour en arriver là.

Et bien sûr, comme rien n’est jamais définitivement acquis dans ce monde sans un minimum d’attention, elle ne vit pas immédiatement qu’un gros nuage stagnait au-dessus de la clairière depuis quelques jours.

Lorsqu’elle s’en aperçut, les fleurs avaient commencé à faner, la Terre à se durcir et elle, à ressentir de vives douleurs. Sur l’instant, elle s’en voulut de sa négligence puis elle finit par comprendre qu’elle pouvait tout inverser si elle le voulait très fort.

Elle lâcha donc sa culpabilité, retrouva le chemin de la Gratitude et reprit le cours de sa Vie dans la Lumière avec davantage de Sagesse…

En amont il y a…

Parfois, je donne l’impression que tout est facile pour moi mais c’est inexact. Néanmoins tout est simple, je l’avoue car je me laisse guider par mon intuition en permanence…

Derrière un livre, il y a des heures de recherches et d’observations. Ensuite, c’est vrai que je ne mets pas beaucoup de temps pour rédiger car tout a été préparé en amont.

Derrière une intervention, il y a des heures de nettoyages de mes croyances erronées. Ensuite, je peux faire le pitre car je porte en moi le Sacré de la Vie.

Je me sers de toutes mes expériences pour avancer, je pleure pour me nettoyer, je demande à Dame Nature de me conseiller, je permets à la Vie de me combler pour qu’en aval, le meilleur je puisse vous donner…

Clin d’oeil

Parfois, je ne sais plus où aller ni quoi penser. Je me sens blessé(e) mais ne le suis pas réellement car je suis dans le jugement.

Pour retrouver paix et joie, alors je me recentre sur moi.

Je respire calmement et me souviens de qui je suis vraiment.

Un Être divin et ô combien humain qui s’illusionne en voulant tout contrôler, un Être humain et ô combien divin qui a tout en lui pour le Bonheur rayonner.

Le Souffle Sacré permet de tout réajuster sans rien forcer, de se souvenir pour ne plus se trahir et d’être ici et maintenant dans la Sérénité grâce à ce nouvel enseignement…

Tout est juste et tout a un sens…

« Alors, quelles sont les nouvelles ? »

Ils étaient tous impatients alors je décidai de ne plus faire durer le suspense.

« Elles sont merveilleusement bonnes. Vous ne pouvez imaginer toute la Magie qui existe et tout ce que j’ai pu voir au cours de mon dernier voyage. Tout est si limpide et tellement lumineux et même les nuages sont à croquer… tels les pommes d’Âmour à la fête foraine !

Il y a des rires à tous les coins de rue, de la musique partout sur laquelle on peut danser en toutes circonstances, une paix incroyablement porteuse d’espoir qui fait battre tous les cœurs à l’unisson et surtout il n’y a plus aucune barrière et ça, c’est juste extraordinaire… »

Les derniers faisant encore preuve de scepticisme me décochèrent un tel sourire que je sus que tout était absolument parfait et que j’avais eu raison de ne jamais renoncer à la Vie.

Inspiration enfantine

Suite à un grand ménage, j’ai passé mes peluches à la machine et les ai mises à sécher dans une corbeille. En les voyant, j’ai eu envie d’écrire… et voilà ce que ça a donné.

« Salut les amis, c’est la première fois qu’on se retrouve si près les uns des autres depuis…. » dit Snoopy.

« Depuis une éternité !  » répondirent les oursons en choeur.

« Cela fait longtemps que vous la connaissez Maryline ? » demanda l’ourson blanc. « Moi je l’ai rencontrée il y a une dizaine d’années et j’ai posé pour la première de couv de son premier roman. Mais depuis elle a écrit 13 livres supplémentaires. Quel chemin ! »

« Moi je la suis depuis son seizième anniversaire. C’est sa meilleure amie qui nous a mis en relation. Elle était alors un peu révoltée et rêvait déjà beaucoup. Mais oui quelle route elle a fait depuis ! Elle ne demande plus à être aimée, elle laisse l’Âmour jaillir naturellement de son coeur. » dit le petit chien blanc en ouvrant grand les yeux…

Le petit ours brun qui faisait la grimace ne put s’empêcher de sourire. « Moi je la connais depuis presque 30 ans et je me souviens de son bonheur quand elle m’a reçu en cadeau. C’était le premier présent d’un amoureux et ses yeux brillaient comme si on lui avait offert un diamant. C’était trop mignon ! Bon évidemment ce n’était qu’un flirt mais sa naïveté était déjà très touchante. Et tu as raison, elle a SACRÉMENT changé depuis. »

« Coucou mes Âmis, j’ai peut-être changé mais je vous aime toujours autant et sachez que tant que mon coeur d’enfant battra, je vous garderai avec moi. Allez bonne soirée et dès demain, je vous remets avec mes livres, chacun à sa place de gardien de mes trésors. »

Malicieusement

« Léo combien de fois t’ai-je dit de ne pas t’éloigner autant de nous ? »

« Je voulais juste jouer et Papa m’a dit que les gazelles ont peur de nous alors je ne risque rien. Elles s’enfuient quand j’approche… »

« Cette fois, ça s’est passé ainsi mais si elles voient que tu es seul alors elles affronteront leur peur pour continuer de manger tranquillement et elles pourraient même te blesser pour te donner une leçon. »

« Ah bon ? Je croyais que j’étais le prince de la savane et que je ne risquais rien. »

« Un jour tu chasseras mais aujourd’hui tu es encore une proie. Dans la vie c’est ainsi et c’est comme cela que l’on apprend le respect et l’empathie. »

« Ouh c’est compliqué ! Tu peux m’expliquer ? »

« Il faut rester un peu en retrait et te mettre à la place des autres pour les comprendre. Ainsi tu pourras donner le meilleur de toi-même et recevoir aussi le meilleur des autres. L’observation est essentielle pour apprendre et donc grandir. »

« D’accord donc je vais regarder les gazelles de loin et quand je serai grand, je saurai comment elles se déplacent et se défendent et je saurai comment être un bon chasseur. »

« Oui tu as tout compris. »

Et Léo accepta les règles du jeu avec joie car il n’avait qu’un désir : être un VRAI lion tout au long de sa Vie.

Évidence

Elle marchait depuis des lunes et elle avait l’impression que plus elle avançait, plus sa destination s’éloignait.

Au début, elle avait cru que c’était le brouillard opaque qui l’avait induite en erreur mais cela faisait pas mal de temps qu’il s’était dissipé. Fausse excuse !

Ensuite, elle se dit que c’était peut-être la fatigue qui troublait son sens de l’orientation mais elle ne se sentait nullement épuisée, juste un peu désorientée par moments. Quoi de plus naturel ?

Enfin, elle comprit que tout arrivait en temps et en heure et que c’était de patience qu’elle avait manqué alors il lui suffisait de poursuivre sa route sans plus se poser aucune question sur elle-même et tout serait juste, comme d’habitude…