Eurêka !

Après des jours et des jours à avoir mal, à me libérer de ma culpabilité, à me rappeler qui je suis et pourquoi je me suis incarnée, j’ai enfin trouvé la pensée racine qui est à l’origine de cette douloureuse expérience.

C’est une croyance erronée que j’avais : je pensais que dans la Vie, il faut donner et recevoir mais aussi rendre ! Et de là est né un déséquilibre car je me suis contrainte à faire des choses dont je n’avais pas vraiment envie, j’ai voulu faire plaisir à mon prochain et je n’ai pas demandé d’aide pour déménager pour ne pas être redevable.

Alors ce soir, je transmute cette mémoire en une pensée de gratitude et désormais, je vais m’appliquer à agir par envie et non plus par besoin, à dire non sans me justifier et à cesser de jouer à Wonderwoman car je suis humaine et pas au cinéma !

Et pour le plaisir, je vous partage une définition relevée la semaine dernière : « Être humain c’est être en capacité de faire face à ses propres limites et à sa vulnérabilité. »

Posted in Non classé.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
27 − 26 =